53B RS-Turbo 16V (bientôt 20V): Un Hommage au Groupe B et les Années 1980

Prototype course sur glace / neige « Stradale Corse » (2019)

INTRODUCTION

Certains d’entre vous me connaissent déjà en tant que propriétaire et auteur principal de ce site Web, ce qui fait de moi l’un des plus grands fans et connaisseurs du Groupe B de la planète. Cependant, ce que la plupart ignorent, c’est que depuis 2007 je travaille avec acharnement à la fabrication d’une voiture hommage au Groupe B ainsi qu’aux années 1980. Avant de tirer des conclusions simplement en regardant la voiture sur la photo ci-dessus, il y a des raisons pour lesquelles ce n’est pas une réplique exacte d’une voiture du Groupe B, et je vous invite tout d’abord à me suivre à travers le récit dont mon amour pour l’Ère Dorée du rallye et la meilleure décennie de l’histoire moderne ont changé ma vie: MON PARCOURS (page séparée).

–Jay Auger
propriétaire, auteur, rédacteur en chef


LIENS RAPIDES


DETAILS DU PROJET

J’ai commencé cette aventure extraordinaire en 2007 en tant que débutant en mécanique et en carrosserie. Après beaucoup d’apprentissage et d’études approfondies sur les conceptions des voitures de rallye en Groupe B, culminant à environ 3500 heures de travail combiné, je suis fier de vous présenter la « 53B RS-Turbo 16V » (bientôt 20V!): une véritable bête de rallye à quatre roues motrices (4WD / AWD) avec châssis tubulaire et moteur turbocompressé.

Le projet initial a vu le jour avec une Subaru que j’avais achetée neuve en 2003 et sur laquelle j’ai commencé à intensément bricoler depuis 2007. J’ai par la suite trouvé une Volkswagen Scirocco Mk2 des années 1980 et le projet s’est rapidement orienté vers la construction de ma propre vision d’une voiture hommage des années 1980; Groupe 5, Groupe B, Mad Max et plus. Le résultat est indéniablement un amalgame des années 1980, même s’il existe un anachronisme ou deux sous le capot. Compte tenu de ses aspirations, le projet en lui-même est doté d’un budget très humble et a été principalement financé en séparant les deux voitures de leurs pièces inutiles.

Pourquoi une VW Scirocco comme base de carrosserie? Comme cité précédemment dans « mon parcours », la plupart des modèles de voitures de base utilisés dans le Groupe B n’ont jamais été importés en Amérique du Nord, et le peu qui sont venus sont maintenant presque impossible à trouver. Le Scirocco offrait une plateforme à hayon idéale mais aussi bon marché, qui présentait déjà des lignes similaires à celles de l’Audi quattro et qui pouvait également être modifiée pour rendre hommage à d’autres modèles de rallye de l’époque. Je pense que la seule voiture meilleure pour cette utilisation unique aurait pu être une VW Quantum à 3 portes (feux arrière et lunette arrière similaires à  l’Audi, etc.) mais sont introuvables.

D’autres inspirations, telles que Mad Max 2: The Road Warrior, seront évidentes pour mes pairs et les amateurs inconditionnels de la décennie. Le lien nostalgique avec les années 1980, que ce soit la musique, les films ou les voitures, m’apporte beaucoup de réconfort. Avec ces moments personnels, quelques secondes à la fois, je peux revivre les sentiments de ma jeunesse; une époque où tout allait mieux, où la vie était plus simple, où je n’avais pas à m’inquiéter du lendemain. Cet effet sur moi a créé une certaine dépendance.

Pourquoi pas un moteur central? La principale raison était l’absence de disponibilité générale d’un système de traction intégrale adéquat. Un budget trop petit était la deuxième. Mon manque d’expertise pour concevoir un système aussi complexe, un tiers. Quoi qu’il en soit, l’Audi Sport quattro E2 à moteur frontal n’est-il pas l’image même du Groupe B? On peut soutenir cet argument même si les puristes ne seront pas d’accord! Quoi qu’il en soit, la voiture comportera éventuellement un moteur 5 cylindres 20 valves turbocompressé de source Audi, qui est actuellement en ma possession, lorsque le temps et les fonds disponibles le permettront. Ce combo moteur-rouage Audi / Subaru a déjà été réalisé par le Néo-Zélandais Andrew Hawkeswood dans sa première réplique S1 E2.

Pourquoi pas une réplique en kit? Je n’avais pas de budget pour importer une voiture en kit ou faire la moindre tentative de réplique correcte. Vivre au Canada plutôt qu’en Europe s’assurait de cela. De plus, une réplique resterait toujours ce qu’elle est: rendre hommage à un seul modèle tout en sachant qu’elle n’est pas réelle. De mon côté, j’aime toutes les voitures du Groupe B, quelque soient leurs statistiques en sport automobile. Je me suis donc dis que je devrais essayer de rendre hommage aux caractéristiques qui les ont rendues si mémorables. Cela me donnait aussi la liberté d’ajouter d’autres touches qui seraient considérées scandaleuses si elles étaient appliquées à une véritable machine du Groupe B.

Lancia Delta S4 (rallycross)

Bien sûr, j’ai mes favoris dans le monde des voitures du Groupe B; qui sont l’Audi Sport quattro E2 (et sa dérivé de Pikes Peak) et la Lancia Delta S4 (et sa dérivé de rallycross). Celles-ci sont évidemment mieux représentées dans mon projet mais la liste complète des inspirations est assez longue. Cependant, il est important de noter que les copier dans les moindres détails n’a jamais été l’intention; J’ai plutôt préféré créer ma propre version de ces caractéristiques tout en les adaptant à ma plate-forme de base, avec un léger soupçon de Groupe 5, tout en la concevant pour être une véritable voiture de compétition.

DSC_0663

Pour ce faire, j’ai d’abord conçu et fabriqué un châssis tubulaire sur lequel j’ai soudé le plancher et le pare-feu pour ensuite installer les composants mécaniques. J’ai choisi de construire le châssis avec des tubes d’un diamètre plus imposant et ainsi plus lourds que la plupart des voitures du Groupe B d’une telle conception. Bien que cela ait ajouté un peu de poids, cela a été principalement choisi pour permettre un châssis sans entretien plus une meilleure sécurité des occupants! En fin de compte, cette étape a transformé la voiture en un « buggy » sur lequel une base de carrosserie pourrait ensuite y être montée. Cette procédure de « silhouette » est similaire à celle utilisée par certaines des voitures de premier rang du Groupe B et est de conception similaire à celle de certaines voitures commerciales en kit.

Viennent ensuite les innombrables heures de fabrication avec les simples outils à ma disposition. J’ai également eu quelques travaux de restauration à effectuer sur la carrosserie du Scirocco car certaines zones avaient étés endommagées par la rouille. Laisser la rouille telle quelle aurait à coup sûr rendu l’hommage rendu à Mad Max encore meilleur, mais la voiture se devait de pouvoir passer les inspections techniques. Cependant, j’y ai laissé quelques-uns de ses défauts les plus inhérents (comme des panneaux légèrement ondulés en raison de leur âge) pour conserver son histoire intacte et garder à la voiture son look de 30 ans.

Toutes les modifications de carrosserie ont été faites dans le même esprit que le Groupe B; fonctionnel en premier, forme en second, si cela paraît bien alors ce n’est qu’un bonus! Cependant, j’ai pris un soin et un dévouement sans pareil pour intégrer et associer autant de caractéristiques du Groupe B que possible dans un ensemble complet et performant.

Tout ce dévouement n’est pas destiné que pour bien paraître car j’ai aussi consacré un temps fou à la conception technique de cette voiture; toutes les composantes ont étés stratégiquement situées pour permettre une répartition parfaite du poids 50/50 (avec équipage) dans un très court empattement de 89,0 pouces, alliant également facilité d’entretien et adaptabilité aux conditions et surfaces variables, créant ainsi une véritable voiture de rallye dans les limites de mon budget et de la plateforme de base. Cependant, au final, je ne suis qu’une personne avec une vision unique mais je pense que le résultat parle de lui-même!

Peut-être que la prochaine photo pourra mieux expliquer mon point de vue:

Ford - Gruppe B
Les véritables Groupe B ont étés conçues par une armée d’ingénieurs… j’étais seul avec mes pensées.

Une description complète de la construction prendrait certes beaucoup trop de temps à détailler, mais la plupart des images suivantes seront explicites pour les constructeurs de voitures de rallye et de course d’une telle trempe:

Le puissant moteur turbocompressé combiné au poids actuel d’environ 1000 kg, d’une parfaite répartition 50/50 (avec équipage) et (soyons honnêtes) quelques touches de technologie moderne font en sorte que la performance de la voiture est très proche ou égale aux Groupe B, sinon même supérieure à certaines. Le projet reste un travail interminable, dans la mesure où j’espère réaliser une « évolution » majeure chaque année, comme le permettait les règlements du Groupe B, et mettre en œuvre d’autres éléments des années 1980 pour autant qu’ils ne nuisent pas à la performance.

Je dédie donc le « 53B RS-Turbo » (53 / mkII Gruppe B RallyeSport Turbo) aux exploits et aux sacrifices des courageux pilotes et copilotes, des ingénieurs imaginatifs, des mécaniciens endurcis et de tous ceux qui ont contribué à faire du Groupe B une légende immortelle responsable d’avoir fait rêver tant de gens. Je dédie aussi affectueusement la voiture à chaque artiste, acteur / actrice, musicien, cinéaste et à tous les responsables de la transformation des années 1980 en une décennie inoubliable. Qu’on puisse s’en souvenir pour toujours!

–Jay Auger


INSPIRATIONS

Voici une liste des caractéristiques qui ont été implémentées dans le projet et de leur inspiration directe provenant des voitures du Groupe B et de la culture populaire des années 1980;


PROTOTYPE « TIME ATTACK » HIVERNAL (S-T/A 2017)

Le thème de cette version est un mixte de la version Pikes Peak de la Audi Sport quattro S1 ainsi que la Lancia Delta S4 de rallycross, ainsi qu’une suspension surélevée pour rouler en neige profonde

La toute première version de la voiture visait spécifiquement à optimiser les performances et le poids minimal dans un contexte de rallycross dans la neige profonde. Les essais préliminaires du prototype sur un circuit asphalté en début novembre 2017 ont donné des résultats très excitants! La voiture était assez civile en dessous de 80 km/h mais devint une véritable bête à mesure que des vitesses plus élevées étaient atteintes. Au-delà des 130 km/h, l’apport aérodynamique était clairement senti et permettait à la voiture de creuser de manière très agressive dans les virages (même avec des pneus hiver tendres).

L’immense aileron arrière fût inspiré de celui retrouvé sur la Lancia Delta S4 dans l’ère Groupe B du rallycross Européen

Tout a été pensé dans l’espoir de battre mon propre record hivernal sur la piste d’essai hivernale habituelle. Cependant, le propriétaire de la piste avait décidé à la dernière minute de ne plus l’entretenir en hiver en raison des coûts exorbitants de maintenance et de déneigement ainsi que la faible clientèle. Cela a malheureusement brisé tous mes plans pour tenter de battre mon record et obtenir les précieuses données de référence indispensables pour les futures évolutions de la voiture.

Cette configuration devrait être éventuellement transformée pour une utilisation en « time attack » ainsi que du « hill climb ». Cependant, rien ne l’empêche de revenir à son utilisation originale si un site enneigé peut être à nouveau sécurisé.


PROTOTYPE STRADALE CORSE (S/C 2018-19)

« Stradale / Corse » voulant dire « route / course » en Italien

L’annulation imprévue des essais hivernaux m’a obligé à commencer à concevoir la version de route / rallye de la voiture beaucoup plus tôt que prévu. Au début du mois de mars 2018, la voiture était enfin prête à rouler légalement dans les rues. Toutefois, les aspirations de la voiture en matière de rallye et de course sur circuit étaient mises en attente pendant une période certaine d’essai. Il est à noter que tout a été conçu de manière modulaire pour permettre de passer rapidement d’une version de la voiture à l’autre.

Alors que la version S-T/A se concentrait principalement sur l’optimisation des performances maximales et un poids minimal pour la neige, la version S/C fût équipée d’un siège passager aussi bas que possible pour le conducteur et le navigateur, des outils, du matériel de rallye, un extincteur d’urgence, un support de caméra, une radio CB et d’autres équipements tels que des pare-soleil en polycarbonate et un chauffage secondaire.

Les modifications extérieures notables sont la suppression de l’aileron avant, le fascia avant révisé (maintenant en 2 pièces), la suppression de l’aileron arrière remplacé par un nouvel aileron de toit ajustable et l’ajout d’un pare-chocs arrière. Tous les éclairages nécessaires pour conduite sur route ont été ajoutés, tels que les feux de recul, le 3e feu de freinage, et les marqueurs / clignotants à deux ampoules. La position de la plaque d’immatriculation a été choisie pour refléter le placement en décalage des plaques d’événement historiques telles que le rallye de Monte-Carlo.

Mécaniquement, la voiture est identique moins la plaque de dérivation d’échappement et des réglages de la suspension. En ce qui concerne le châssis, il est également identique moins l’ajout de languettes aux points de levage. La voiture est plutôt civile compte tenu de sa nature brute, bien que l’embrayage à couple élevé soit parfois difficile à opérer. La voiture demande la vitesse et attire évidemment beaucoup l’attention.

DSC_3248 - 2.JPG

STRADALE CORSE T/A (SOUS VERSION)

L’avènement de l’été 2018 a fait apparaître le besoin de pneus de performance et de nouvelles roues. Cependant, ces dernières se sont révélées être un véritable cauchemar de produits en rupture de stock, de mauvaise gestion et de remboursements outre-mer. C’est pourquoi j’ai décidé de conserver les roues de rallye sur neige et gravier, mais j’ai opté pour un look de pneu d’époque pour satisfaire mon amour caché pour les muscle cars des années 80: ce qui explique clairement l’appellation de cette sous version.

Stradale Corse T/A Prototype (2018)

D’autres améliorations ont été apportées à la voiture, telles que le remplacement des lourds crochets de remorquage arrière au profit de deux sangles, l’ajout de pare-éclaboussures latéraux en polymère, une suspension abaissée et rééquilibrée. Les réglages de la suspension ont été rapidement résolus sur la piste, ce qui a permis de résoudre les problèmes du couple de la direction rencontrés auparavant lors de fortes accélérations dans les deux premiers rapports.

La fin de l’été était de bonne fortune avec l’arrivage de roues spéciales importées d’Europe, avec un design aérodynamique associé au look historique des disques de refroidissement type BBS des voitures de course de la fin des années 70 et 80 – conférant à la voiture une attitude plus agressive et des capacités plus accrues. Ces roues ajoutent également la possibilité d’utiliser des pneus 275 de largeur dans le futur. La réinstallation des barres stabilisatrices ajustables a aussi permis une manipulation plus confiante malgré les modestes réglages de carrossage (polyvalents) de la suspension.

Des ajustements supplémentaires ont été apportés à la voiture, tels que des réglages de suspension retravaillés, une meilleure résistance aux intempéries, des plaques de blocage pour la calandre inutilisée, des supports de bavettes arrière, un nouveau système de frein à main hydraulique et l’ajout d’un système de refroidissement à air entièrement raccordé freins aux quatre coins.


STRADALE CORSE HIVERNAL (SSC – 2019)

L’hiver 2019 a été l’occasion de véritables essais de neige sur la piste, cette dernière n’étant plus préparée par son propriétaire pendant la saison glaciale – ce qui signifie que la voiture a dû déneiger d’elle-même six à douze pouces de neige et, ce faisant, tour après tour, créant une surface plus appropriée pour y courir. Le fascia avant, empruntant une conception similaire à celle de l’Audi Sport quattro S1 E2, à été conçu à l’origine en aluminium pour survivre à un tel usage – tout en donnant un immense support aérodynamique.

Bien que la surface non préparée n’ait pas permis pas une atteinte à mon record, la voiture s’est révélée féroce sur la neige et la glace en se pointant instantanément vers la direction souhaitée par un léger coup de volant et une bonne dose d’accélérateur. Les meilleurs temps au tour correspondaient à ma meilleure course de 2015 réalisée avec une Subaru WRX STi plus aérodynamique et plus fluide qui courrait sur une surface bien meilleure et mieux préparée, prouvant ainsi la valeur et le potentiel de la 53B RS-Turbo.

La robustesse apparente et la rapidité du design provenant de cette session de test rapprochent le projet de sa forme finale, alors que la maintenance sera le seul élément restant de la liste des tâches à effectuer, même s’il me faudra encore des années pour m’y rendre.


PROTOTYPE « STRADALE CORSE RS » (SC/RS – 2019)

Avec l’arrivée du printemps, j’ai redoublé d’efforts pour améliorer encore la voiture. Au niveau du châssis, la suspension a été rééquilibrée avec des réglages de carrossage plus agressifs sur tarmac, dans l’espoir de contribuer à mieux répartir la traction et l’usure des pneus. Un système de protection en aluminium a été fabriqué pour améliorer la protection du châssis, du train de roulement et de l’aérodynamisme général incluant un diffuseur arrière intégré discret. Le tout peint en bleu pour rendre hommage à la Peugeot 205 T16 de rallye.

La carrosserie a également subi quelques révisions; Disparus les « oreilles » visibles sur le prototype précédent car leur effet aérodynamique était très négligeable par rapport à leur poids. Le fascia avant a de nouveau été révisé, en commençant par arrondir les coins pour rendre l’unité plus conviviale sur route publique, mais surtout en améliorant ses capacités de couper les courbes en angle serré. Des apex ont été ajoutés aux ailes avant afin d’augmenter l’appui aérodynamique – la plupart se souviendront d’un système similaire sur la légendaire Audi Sport quattro E2.

Il y a aussi la présence évidente d’un ensemble de quatre phares Bosch Rallye – tels qu’utilisés sur les Audi quattros de cette période et importés d’Europe à un certain coût. Alors que la carrosserie est sur le point de finir ses essais et atteindre sa forme finale, j’ai décidé de rendre hommage à « WaBi~SaBi » avec de fins accents rouges – pour ne pas oublier mes expériences passées qui ont rendu possible la voiture actuelle.

Une autre amélioration a été apportée à l’intérieur en modifiant le plancher pour permettre au siège du copilote (navigateur) de s’abaisser de 5 pouces. Par conséquent cela offre un centre de gravité plus bas, comme on le voit couramment dans toutes les voitures de rallye de cette période jusqu’à aujourd’hui.

Sur le plan mécanique, certaines révisions ont été apportées en débutant par modifier la conduite d’alimentation du turbo par le cylindre n°4, garantissant que le liquide de refroidissement traversant le turbo se dirige ensuite vers le radiateur arrière au lieu de séparer le débit du collecteur.

Plus important encore, le remplacement du turbo d’origine par un TD05-20G a permis de générer une puissance respectable de 435 BHP avec du carburant octane 91. Le flux d’air a également été amélioré de l’intercooler au collecteur d’admission en le rendant monobloc. La puissance est très perceptible car le moteur tire maintenant à fond jusqu’à la ligne rouge avec seulement un léger décalage initial. Cela a permis d’accroître la vitesse de pointe sur la piste d’essai de 180 à 205 km/h. Le meilleur sprint de 0 à 100 km/h est de 3,2 secondes avec un très bon départ. Tout cela élève la voiture au même niveau que les performances des Groupe B de 1985.

La voiture est maintenant à un stade où de nouvelles améliorations devront attendre jusqu’à la transplantation du 5 cylindres Audi en raison de contraintes de temps et de budget; reconstruction / construction du moteur, adapteur pour transmission, nouveau sous-châssis avant avec carrosserie en coque, nouveau tableau de bord d’époque, jauges, câblage, cellule de carburant et équipement de sécurité mis à niveau. Ce sera un ensemble de modifications qui vont probablement immobiliser la voiture pendant environ un an, voire davantage. Faisant donc la décision de ne pas me presser et de reporter le projet pour quelques années logique, question d’avoir plus de plaisir et de profiter de la voiture dans l’intérim.


SPECIFICATIONS

***toutes les spécifications sont assujetties aux modifications de la voiture***

Classe/Budget (Dollars Canadiens)
  • Group B / 1980’s voiture hommage
  • Voiture-donneur carrosserie: $1500
  • Voiture-donneur mécanique: $7500
  • Moteur Audi (en remontage): $3500
  • Pièces variées, outils, etc: $8500
  • Sous-total: $21000
  • Ventes de pièces: -$4200
  • Coût net (2019): $16800
Années du Projet / Evolutions
  • Phases d’experimentation (2007~2015)
  • Prototype final (2016~2017)
  • Evolution du prototype (2018~)
  • Heures totales: 3,500 (2019)
  • Proto « Time-Attack » Hivernal (S-T/A – 2017)
  • Proto « Stradale Corse » (S/C – 2018)
  • Proto « Stradale Corse » Hivernal (SSC – 2019)
  • Proto « Stradale Corse RS » (SC/RS » (2019)
MOTEUR
Type
  • H-4, EJ257, DOHC 16v, gas (sera remplacé)
  • I-5, AAN, DOHC 20v, gas (~2020)
avant, longitudinal
Cylindrée
  • 2457 cc (H-4)
  • 2226 cc (I-5)
Compression Ratio
  • 8.2:1 (H-4)
  • 9.3:1 (I-5)
Puissance/Torque
  • 435 CV @ 6900 tours / 91 octane (Subaru)
  • – (Audi)
  • 361 lb-pi @ 5100 rpm / 91 octane (Subaru)
  • – (Audi)
Matériaux bloc cylindre

  • aluminium (H-4)
  • fonte (I-5)
culasse: aluminium
Aspiration & Injection
  • Subaru:
    • turbocompresseur TD05
    • échangeur eau/air central – air/eau frontal
    • injection électronique
Audi:

  • turbocompresseur
Allumage électronique  ordre d’allumage

  • 1-3-2-4 (H-4)
  • 1-2-4-5-3 (I-5)
Système de Lubrification
  • carter humide avec refroidisseur avant (H-4)
  • carter sec pour moteur Audi avec accessoires centraux / arrières (planifié)
Système de Refroidissement par eau, positioné à l’arrière
TRANSMISSION
Type quatre roues motrices (4WD/AWD)
  • boîtier 6 vitesses manuel
  • adapteur aluminium machiné (AAN)
Rapports de Bôite
  • 1: 3.636
  • 2: 2.375
  • 3: 1.761
  • 4: 1.346
  • 5: 0.971
  • 6: 0.756
  • R:3.545
longitudinal, arbre de transmission raccourci et balancé
Rapport de Pont 3.90 à glissement limité avec ajustement de puissance variable automatique ou manuel (35-65% to 50/50% avant à arrière)
Embrayage sèche / capacité 600 lb-ft
CHÂSSIS
Type châssis tubulaire, en partie intégré, plancher et pare-feu Subaru GD, cage de sécurité intégrée en acier, cabine étanche avec cloison arrière, carrosserie Scirocco Mk2 avec panneaux fabriqués (widebody), écrans latéraux et arrière en polycarbonate, coque arrière fabriquée avec prise d’air de toit intégrée et conduits de refroidissement, plaques de protéction du châssis

  • (S-T/A Proto): aucun pare-chocs arrière, fascia avant aerodynamique en aluminium avec aileron et canards intégrés, aileron arrière en saillie.
  • (S/C Proto): pare-chocs arrière en polymère, éclairage légal, fascia avant modifié avec retrait de l’aileron, aileron de toit ajustable.
  • (SSC Proto): même que  « S/C » avec panneaux latéraux générateurs de vortex.
  • (SC/RS Proto): fascia avant révisée avec apex
Suspension Avant independente type MacPherson, jambes de suspension avec 32 ajustements, ressorts ajustables, barre anti-roulis ajustable en option.
Suspension Arrière
  • independente, liens latéraux doubles, bras tirés, jambes de suspension avec 32 ajustements, ressorts ajustables, barre anti-roulis ajustable en option.
  • (jambes de suspension double planifié)
Système de Direction à crémaillère, assistance hydraulique et refroidisseur optionel 12.0:1 (2 tours butée à butée)
Freinage Avant:

  • Étriers Brembo 4 pistons avec disques ventilés de 326 mm (tarmac)
  • Étriers FHI 4 pistons avec disques ventilés de 294 mm (neige et gravier)

Arrière:

  • Étriers Brembo 4 pistons avec disques ventilés de 316 mm (tarmac)
  • Étriers FHI 4 pistons avec disques ventilés de 290 mm (neige et gravier)
  • double circuit avec assistance vacuum en option
  • ratio avant/arrière ajustable
  • frein à main hydraulique (bras vertical)
  • prises d’air de refroidissement connectés (4 roues)
DIMENSIONS
longueur:

  • S/C & SSC: 155.0 pouces / 3940 mm
  • S-T/A (aileron avant à aileron arrière): 176.0 pouces / 4470 mm
largeur: 72.0 pouces / 1830 mm hauteur: variée pouces / – mm
empattement: 89.0 pouces / 2260 mm voie avant: 62.0 pouces / 1575 mm voie arrière: 61.8 pouces / 1570 mm
Roues et Pneus Tarmac:

  • Aero 14-JR
  • 15×8″
  • ET+5 (avant) / ET-5 (arrière)

Neige/Gravier:

  • Speedline 2118 WRC spec
  • 15×7″
  • ET+5
Tarmac:

  • 235/60R15 BFG Radial T/A (route)

Neige/Gravier:

  • 195/65R15 GT Altimax
  • TBA gravier
Poids à Vide
  • S-T/A: 1090 kg / 2,400 lb
  • S/C: 1080 kg / 2,380 lb
  • SSC: 1085 kg / 2,390 lb
Répartition avant / arrière: 50/50% (avec équipage)
Rapport Poids / Puissance 2.5 kg/CV (5.5 lb/CV)
Reservoir de Carburant 40 litres
Vitesse Maxi 260 km/h (160 mi/h) *est

CONTACTEZ MOI

Avez-vous des questions pour moi ou concernant ce projet? Veuillez utiliser le formulaire suivant pour ce faire! (les messages négatifs ou anonymes seront rejetés)

Un délai de réponse de 72 heures est possible

BIENVENUE SUR L'ENCYCLOPÉDIE DU GROUPE B!